Cinéma et jeunesse une histoire d’influence

Cinéma et jeunesse une histoire d’influence

 

Si pour vous la vie est comme une boite de chocolats, que vous avez déjà entendu parler du Mordor et de la Matrice, que vous connaissez le Faucon Millénium et la DeLorean ; si vous savez que dans l’espace on ne vous entend pas crier et que vous auriez aimé que Rose se pousse un peu pour sauver Jack, alors vous devez être plutôt familier avec le cinéma.

Le cinéma représente une énorme industrie culturelle. Il est à la fois un moyen d’expression d’une vision du monde ou d’un imaginaire pour les artistes, un moyen de devenir célèbre pour les acteurs par le star system, et un moyen de divertissement très répandu dans le monde. 70% de la population Française va au cinéma au moins une fois par an. Et qu’en est-il des moins de 25 ans ? Est ce que cinéma et jeunesse s’influencent mutuellement ?

Nous allons voir dans la suite de cet article que les jeunes ne vont pas au cinéma de la même façon que leurs aînés. Mais aussi que les cinémas cherchent à attirer toujours plus de jeunes. En retour, les nouvelles générations se sont appropriées le cinéma et recherchent de nouvelles façons de regarder des films sans aller dans les salles obscures.

received_10213370574852970Posez-vous la question : combien de fois êtres-vous allé au cinéma cette année ?

Source : Anaïs Fanget et Coralie Leclerc


Les jeunes au cinéma 

 

Les jeunes vont au cinéma de façon collective, à plusieurs ou entre amis. La sortie au cinéma et le choix du film ne sont pas programmés à l’avance, ils se font sur place de manière spontanée. Ils sont les plus gros consommateurs de boissons, friandises et popcorns au cinéma. Les activités liées au cinéma (avant-première, ciné-club, conférence, retransmission de spectacle ou de sport dans une salle, etc.) attirent 35,3 % de la population jeune. Les moins de 25 ans sont à l’origine de 32,9% des entrées au cinéma.

Malgré tout cela, on observe une baisse du public jeune de 2015 à 2017 . En effet, Le taux des moins de 25 ans baisse au sein du public. En  2017, ils représentent 14,1% des spectateurs contre 32,4% en 2016 et 33,1% en 2015. Cette diminution du public jeunes est en partie des élèves et des étudiants. Avec cette diminution le CNC ( Centre National de Cinéma et de l’image animé) a pu constater que l’âge moyen des spectateurs de cinéma en 2017 est de 36 ans.

graphique2 graphique1

Histogramme des pourcentages de public selon l’âge tiré du CNC

http://www.cnc.fr/web/fr/publications/-/ressources/12906147

secteur

Graphique en secteur de la répartition du public tiré du CNC
http://www.cnc.fr/web/fr/cinexpert-barometre-du-public-des-salles-de-cinema/-/ressources/13473315


Comment le cinéma attire-t-il les jeunes ?

 

admission-2974645_1920

Billets de cinéma

https://pixabay.com/fr/admission-coupon-admettre-acheter-2974645/

Aujourd’hui on assiste à une forte augmentation du téléchargement illégal qui détournent les jeunes générations du cinéma classique et de la télévision. Les cinémas savent que les jeunes sont une part du public importante et pour attirer de plus en plus de spectateurs jeunes, ils vont utiliser différentes techniques.

Le prix du billet est déterminant chez les jeunes. La plupart des cinémas utilisent déjà un tarif jeune, en permettant aux mineurs ou aux propriétaires d’une carte étudiante ou une carte avantage jeune de bénéficier de places de cinéma à prix réduit. La place coûte environ 5€ avec le tarif jeune alors qu’un billet au tarif normal coûte en moyenne 6.42€. Pour éviter les augmentations de prix, les professionnels du cinéma se sont battus pour que le taux de TVA sur le billet reste à 5%. Mais le prix n’est pas le seul critère qui intéresse les jeunes.

Les événements créés autour du cinéma comme les avant-premières, les places offertes ou la fête du cinéma sont très appréciés par les jeunes car ils leurs permettent de découvrir des films qu’ils n’iraient d’ordinaire pas forcément voir.

La promotion des films est de plus en plus orientée vers les jeunes. Aujourd’hui il est presque impossible de passer à côté d’un film tant la promotion sur internet est présente : elle passe surtout par les réseaux sociaux en particulier sur Facebook et YouTube dont les jeunes représentent le plus grand nombre d’utilisateurs. De plus, les bandes annonces des films sont de plus en plus travaillées pour provoquer une émotion forte chez le spectateur. Les jeunes sont la tranche d’âge la plus attirée par la bande annonce.

Enfin le film, lui-même, est un critère majeur car les jeunes vont aller voir au cinéma les films qui les intéressent le plus. Et il existe un genre de film qui est complétement orienté vers les jeunes : il s’agit des Teen Movies. Ces films sont souvent très réalistes et parlent de problématiques adolescentes comme l’amour, la sexualité, l’estime de soi, l’amitié, etc. Ils ciblent directement les jeunes en utilisant leurs propres codes et des personnages souvent stéréotypés. Dans une grande majorité, ils parlent de la jeunesse d’Amérique du Nord. Il existe une grande variété de Teen Movies qui peuvent appartenir à plusieurs genres qui sont comédie, drame, film d’horreur ou encore fantastique. Par exemple les franchises Harry Potter et Hunger Games sont des grands représentants du genre Teen Movies.
Du côté des films d’horreurs, il existe un sous genre qui plait particulièrement aux jeunes : le Slasher. Ces films mettent en scène des meurtres souvent réalisés par un tueur qui élimine un à un les personnages de l’histoire. On peut compter parmis les Slashers célèbres les franchises Halloween et Saw. C’est une manière qu’utilisent les jeunes pour vivre des émotions fortes mais ce n’est pas la seule façon qu’ils utilisent pour s’approprier le cinéma.


Comment les jeunes s’approprient-t-ils le cinéma ?

 

Les jeunes ne se contentent pas de regarder de façon passive les images qui passent devant leurs yeux. Quand ils regardent un film, ils interprètent et créent des liens entre les événements du film et la vie réelle. Autour du film, ils vont commenter, parler et analyser ce qu’ils ont vu. Enfin la culture jeune influence le cinéma et on voit apparaître des films pensés par les jeunes.

    Le jeune spectateur va choisir le film qu’il veut voir en fonction de ses goûts : s’il préfère les films d’action et les drames, il n’ira pas voir un film de science-fiction. L’attirance pour tel ou tel genre de film est déjà une façon d’affirmer ses goûts au cinéma. Et les jeunes préfèrent les films éloignés de la vie réelle dont l’intrigue se déroule par exemple dans l’espace ou dans un monde médiéval fantastique. Ils vont rentrer dans l’histoire en s’identifiant aux personnages et en faisant comme si l’univers présenté était réel. On parle de la suspension de l’incrédulité, l’histoire du film devient crédible.

Le plus important dans un bon film pour les jeunes générations ce n’est pas le réalisme. Un bon film peut se dérouler dans un univers éloigné du réel mais il doit évoquer des résonances personnelles et les personnages doivent être authentiques. Pendant le film, les jeunes comparent la psychologie et la manière d’agir des personnages avec leur propres expériences et jugent s’ils sont vraisemblables ou non. Par exemple un personnage qui ne réagit pas de la bonne façon dans une scène dramatique fait sortir le spectateur du film (comme la mort de Marion Cotillard dans « Dark Knight Rises »).

Chaque spectateur interprète un film de façon différente. Cependant cette interprétation ne reste pas isolée. Les jeunes, surtout, communiquent sur les films qu’ils ont vu avec leur entourage. Ils vont parler en moyenne avec 6 personnes du dernier film qu’ils ont vu. Ils utilisent également les réseaux sociaux pour partager leurs opinions avec leurs amis ou tout simplement liker un film qu’ils aiment.

Parce que la culture jeune est devenue omniprésente, on voit apparaitre de plus en plus de films qui intègrent cette culture.  « Scott Pilgrim vs the World» réalisé par Edgar Wright est un exemple de ce genre de films dont voici deux extraits : https://youtu.be/dTfpqUm2TVg. Le jeu vidéo n’est pas le thème du film mais il contient énormément de références au jeu vidéo et à la pop culture. E. Wright a utilisé toutes ces références pour donner un style visuel et musical au film et marquer son film dans une époque. Les jeunes deviennent auteurs, réalisateurs et graphistes et expriment leur culture à travers le cinéma.

Scott_PilgrimL’affiche de Scott Pilgrim

https://www.senscritique.com/film/Scott_Pilgrim/368734


Les nouvelles formes de cinéma

 

Le concept des salles de cinéma reste le même depuis des générations( sièges en velour rouge, grand écrans blanc,public face aux images projetées, silence complet dans la salle). Mais,  les nouveaux modes  de projections de film ont influencé les jeunes à aller moins souvent au cinéma. Tablette, ordinateur, portable…, tous ces nouveaux écrans leurs permettent de regarder les films mais dans des conditions qui nous semblent plus adaptées (se poser dans son lit, utiliser son portable, et même aller au petit coins sans loupé une miette du film). La guerre des petits et grands écrans est déclarée.

Mais il n’y a pas que les nouveaux écrans qui attirent les jeunes à moins fréquenter les salles. Qu’est ce donc? Qui sont t-ils?

Nous vous présentons les sites de films et séries en lignes, la plupart gratuits, ce sont le STREAMING.

Depuis leur arrivée, les nouvelles générations ont été de plus en plus attirées par ce nouveau mode de visionnage. Cela les attire  car ils sont souvent gratuits, donc des économies pour les jeunes. Ils peuvent voir certains films en avant-première. Hormis les films, cela leurs permet également de visionner des séries étrangères qui ne passent pas sur des chaînes de télévision en France.

Ces sites présentent aussi des films que l’on ne peut visionner que chez eux.

Cette vidéo que nous vous laissons visionner est un sondage réalisé par le magazine l’étudiant, il demande à des jeunes s’ils préfèrent le cinéma ou le streaming. Il nous confirme que, alors qu’on aurait pu le croire à cause de la concurrence du streaming, le cinéma a encore connu des chiffres de fréquentation en hausse cette année, surtout auprès du jeune public.

Liens:https://www.youtube.com/watch?v=MTjJG4kQy_E

Toutes ces informations peuvent nous amener à nous poser la même question : est-ce que le cinéma peut disparaître avec toutes ces nouvelles technologies ou sera t-il juste moins populaire ?

popcorn-1085072_1920Un des éléments liés au cinéma : le Pop Corn

https://pixabay.com/fr/pop-corn-film-c%C3%A9l%C3%A9bration-1085072/


Conclusion

Avec les différents points que nous avons analysé nous pouvons en conclure que le cinéma et les jeunes sont liés entre eux . En effet les jeunes sont le plus gros public du cinéma et le cinéma permet aux jeunes de se découvrir au travers de personnages, et malgré quelques concurrents le cinéma reste quand même le lieu préféré des jeunes pour aller voir un film avec leurs amis. Alors profitez-en aussi.

Coralie Leclerc et Anaïs Fanget


Bibliographie

 

  • BEOUCHE, Nawelle ; TABELLION, Elsa . Vous êtes plutôt streaming ou cinéma ? [Reportage]. [vidéo en ligne]. In Youtube.com [en ligne].  L’Etudiant, mise en ligne 11/04/2017, [consultation le 05/01/2017] 1 vidéo de 2 min 44. Disponible sur https://www.youtube.com/watch?v=MTjJG4kQy_E
  • BOUTIN, Perrine . La fonction de la salle dans les entreprises de promotion de médiation au cinéma : mise en perspective des enjeux du numérique au regard de l’éducation au cinéma. [en ligne] Mise au Point, mise en ligne en 2015, [consultation le 15/11/2017]. Disponible sur http://map.revues.org/1954
  • CADOTTE, Lorraine. La vision du monde des jeunes et le cinéma. [en ligne] La Régie du cinéma, mise en ligne en 2002, [consultation le 30/11/2017]. Disponible sur https://www.rcq.gouv.qc.ca/articles.asp?id=121
  • WRIGHT, Edgar. Scott Pilgrim vs the World. [vidéo en ligne]. In Youtube.com [en ligne]. Universal,  mise en ligne 07/01/2017, [consultation le 07/01/2017]. 1 vidéo de deux extraits de 5 min 26. Disponible à https://youtube/dTfpqUm2TVg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

This entry was posted in La jeunesse and tagged , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Cinéma et jeunesse une histoire d’influence

  1. btsenil says:

    Je trouve votre sujet sur le cinéma et les jeunes intéressant et très complet, la mise en forme et d’autant plus sympa à regarder ainsi qu’à lire. Le fait de mettre des graphiques de la répartition des tranches d’âges allant au cinéma illustrent vos idées écrites ce qui permet de mieux comprendre.
    Quant au contenu, tous les points importants sont énoncés. Votre billet de blog est bien structurée et votre écrit nous informe de choses nouvelles (pour ma part)
    Ophélie FAIVRE

  2. btsenil says:

    Votre article est très intéressant, aussi bien dans le fond que dans la forme. Le visuel est très agréable, il attire le regard et pousse à davantage d’attention. Vous avez également su équilibrer la balance entre données chiffrées (représentées à la fois sous forme de graphique et insérées dans l’article) et informations textuelles, ce qui rend ce billet complet et très enrichissant.
    Audran Perrin

  3. btsenil says:

    Le sujet dont vous parlez ici est original. Rien qu’à la vue du titre et des images, cela incite à la lecture. Vous avez relevé le défi de créer un article attrayant. Vous justifiez vos informations en tirant pleinement profit de vos documents. Votre production est également parsemée de textes bien expliqués et à la portée de tous.

    Collart Maëlle

  4. btsenil says:

    Une introduction accrocheuse qui donne envie de lire la suite, des propos bien illustrés et une mise en page très agréable. Votre article est d’autant plus intéressant qu’il est écrit de manière dynamique et bien travaillé.
    Les exemples sont d’actualité et montre bien le récent conflit qui oppose cinéma et nouvelles technologies telles que le streaming.
    Les amoureux du cinéma sont en effet bien moins nombreux de nos jours et il serait sans doute dommage de perdre l’esprit de convivialité qu’engendrait cette activité auparavant.
    Quoiqu’il en soit c’est une très bonne idée de sujet que je trouve particulièrement bien traité de votre part.
    Océane Dutarte