Dans quelle mesure la fracture numérique empêche-t-elle l’accès à la culture pour tous ?

A l’ère du tout numérique, notre société et sans cesse connectée a internet. Dans les générations à venir les évolutions techniques et technologiques ne cesseront de croitre avec. De plus internet est devenu un véritable lieu culturel, en effet les informations, les communications, les échanges se font de plus en plus par le biais d’internet. en faisant des recherches plus poussées sur cette nouvelles culture nous avons découvert qu’il existait des disparités dans le monde liés a l’accès a internet ce phénomène est appelé la fracture numérique, nous avons déduit une problématique en lien avec les différents documents Dans quelle mesure la fracture numérique empêche l’accès à la culture pour tous ? Nous verrons dans un premier temps  qu’internet est culture disparate, dans un second temps nous verrons les solutions pour réduire cette fracture, puis nous verrons que ces fractures ne sont pas uniquement localisées entre différent pays mais aussi au sein d’un pays.

Internet une culture disparate

L’accès a internet dans le monde est inégale, en effet certains pays ne bénéficie que d’un accès restreint  voir à aucun accès du tout à internet. A contrario certaines régions du monde sont considérées comme hyper-connecté à l’image des Etats-Unis. Ces disparités peuvent être délimitées en 2 parties, semblable à la fracture Nord sud. Car en effet les régions qui n’ont pas accès a internet sont les régions du sud en sous-développement (Afrique, Amérique Latine). Par exemple d’après les chiffres de l’IUT 96 % des habitants en Islande accédaient a internet en 2012 contre 1% en Somalie, il y a donc une disparité flagrante entre ces deux parties du monde. Les évolutions futur se réaliseront en corrélation avec internet , il est donc important de prendre en conséquences les régions pourvus d’un accès plus que médiocre a internet « au sein de cette société de l’information, ne pas communiquer est synonyme d’inaction, d’immobilisme »(Caroline Rizza  ) l’information est diffusé de plus en plus a travers internet , et si on  n’a pas connaissance des informations on ne pas agir , on reste donc passif et exclue de cette société de l’information. Outre la fracture numérique Nord-Sud,

 

Une réduction de la fracture ?

Les géant du web tel que Google  ont pour objectif  de réduire cette fracture en implantant internet dans les régions démunis, mais le cout actuelle d’internet ne permettrait pas cette implantation, en effet si internet correspond à 0,9 % du PNB par habitant en France, cela correspond à  747 % et 720 % du PNB brut par habitant en Gambie. Il faut donc d’abord réduire le cout d’internet avant l’éventualité d’une possible réduction de la fracture d’internet, c’est l’objectif de l’ONU. Enfin implanter internet dans une région du monde tel que l’Afrique n’est pas aussi simple que de mettre en réseau un quartier de Besançon, il faut trouver des solutions moins couteuses, comme le projet LOON de Google, ce sont des ballons stratosphérique qui lorsqu’ils sont connectés avec une station relais peuvent fournir une connexion internet aux régions ne disposant pas d’internet. Quoi qu’il en soit des solutions  sont trouvées afin que les régions exclus  aient accès à cette nouvelle forme de culture d’internet.

 

Et Ailleurs ?

Il subsiste des inégalités au sein des pays comme en France. Même si 83 % de la population accédaient a internet en France, une fraction de la population (environ 17 %) n’y ont pas accès, les populations concernées sont les personnes âgés ou  ayant des revenus faibles ou encore  habitant des zones non-couverte par un réseau internet. Certaines personnes n’ont pas forcement les outils et les notions pour accéder a internet voir des revenus suffisant. Il faut donc trouver des solutions pour réduire ces inégalités car ils ont  le droit d’accéder à cette nouvelle forme de culture. Aujourd’hui ces inégalités territorial sont plus facile a amenuiser grâce notamment a internet par le satellite , ou encore aux offres d’internet en France, à des prix relativement bas, la France est donc d’avantage en mesure de régler se problème grâce aux divers acteurs qui y sont présents (fournisseur internet, Google….)

 Conclusion

Internet a développé une nouvelle culture basée sur l’information, la communication. Elle permet au monde d’être connecté,  d’être actif et de pouvoir réagir aux différentes informations instantanément. Mais certains son exclue de cette nouvelles forme de culture notamment Les pays sous-développés qui manque de moyen pour être connecté, il reste donc passifs face a cette évolution technique. Ces inégalités sont aussi présentes au niveau territorial. Aujourd’hui les grands acteurs d’internet essaies de réduire cette fracture numérique grâce a des innovations technologique ou réduisant le cout d’internet pour le rendre plus accessible. Cette culture est donc  pour l’instant privilégier par les pays, les personnes ayant les moyens technologiques, financiers.

DAVID Cyril

 

 

This entry was posted in Internet and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Dans quelle mesure la fracture numérique empêche-t-elle l’accès à la culture pour tous ?

  1. pierre bathier says:

    Il est vrais que internet ouvre des portes à de nombreux pays ,par exemple lors du printemps arable internet à été un outil de mobilisation importent.Mais même si internet apporte de nombreux avantage,il faut veiller ne pas non plus stigmatiser les personnes ne souhaitant pas acquérir internet.

  2. btsenil says:

    Sujet bien présenté, intéressant! je trouve que la formulation de la problématique est vraiment bien trouvée! Mais je rejoins aussi l’idée de Pierre, je pense aussi que certaines personnes ne souhaitent pas avoir internet (ainsi que les personnes âgées).