Innovation pour diminuer la pollution agricole

Comme nous le savons la pollution est de plus en plus un problème pour l’environnement depuis des années. Nous sommes à un stade où il est crucial de diminuer cette pollution pour ne pas détruire la planète. Cependant de nombreuses technologies sont en train d’évoluer pour faciliter la vie des agriculteurs mais aussi pour diminuer la pollution due aux pesticides.

Alors en quoi ces innovations peuvent-elles diminuer la pollution en France aujourd’hui ?

La menace des pesticides sur l’environnement

            De nombreux pays sont touchés par la pollution de l’eau due aux pesticides émis par l’agriculture. Le contaminant chimique que l’on retrouve le plus souvent dans les nappes souterraines est le nitrate provenant de l’agriculture.

L’agriculture moderne est responsable de plusieurs diffusions d’éléments chimiques dans les nappes phréatiques qui se déversent ensuite dans les courants d’eau. Les éléments chimiques peuvent être des produits agro chimiques, des matières organiques, des sédiments et des solutions salines.

Dans des études nous remarquons que l’agriculture est la plus grande source d’eaux usées en termes de volume en France. Le bétail génère beaucoup plus d’excréments que les humains et l’utilisation de pesticides et d’engrais synthétiques sur plusieurs hectares de champ.

La production alimentaire a augmenté en flèche pour subvenir aux besoins des populations mais a aussi contribué à une augmentation de la pollution sur les sols et des risques pour la santé de l’homme.

« Depuis 1960, l’utilisation d’engrais minéraux a été multipliée par dix, tandis que depuis 1970, les ventes mondiales de pesticides sont passées d’un milliard à 35 milliards de dollars par an. » d’après l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

D’après la vidéo de UFC-que choisir, pour avoir de l’eau potable maintenant il faut traiter les pollutions de cette dernière. C’est un processus qui coûte excessivement cher aux consommateurs entre 750 millions et 1,3 milliards d’euros. Cependant cette dépollution n’est pas parfaite, en effet elle laisse passer certains pesticides et nitrates dans l’eau du robinet ce qui peut être nocif et toxique pour la santé.

Des solutions se sont mise en place pour réduire cette pollution et ces risques pour la santé. En effet on retrouve un millier de sources d’eau potable prioritaires en France.

Cependant elles sont aussi touchées par la pollution, alors l’objectif serait de les protéger contre ce problème. Les actions de protection mise en place sont globalement efficaces. On remarque que l’utilisation des pesticides et des nitrates ont baissés dans 2/3 des cas. Ils ont donc décidé d’instaurer des mesures de protection obligatoire :

  • Il faut limiter les doses engrais et de pesticides,
  • Faire un suivi régulier des niveaux de pollutions dans les eaux,
  • Les agricultures biologiques sont de plus en plus encouragées,
  • Et enfin, ils ont mis en place le pollueur-payeur.

De plus l’agro-écologie aide à réduire l’émission de éléments polluant dans les sols : « L’agro-écologie recouvre un ensemble de méthodes de productions agricoles respectueuses de l’environnement. »

Les innovations technologiques sont dans une impasse pour pouvoir garantir une agriculture saine et sans pollution alors la solution de l’agro-écologie peut aider de nombreux agriculteurs pour face aux dégradation causées par la pollution.

Par exemple, les pratiques faite en agro-écologie sont la diversification des assolements, la méthanisation et l’utilisation des produits de bio contrôle.

La menace du carbone dans l’air de notre environnement

« La pollution de l’air peut être définie comme l’introduction par l’homme, directement ou indirectement, dans l’atmosphère et les espaces clos, de substances susceptibles d’avoir des effets nocifs sur la santé humaine et sur l’environnement. Elle découle d’un ensemble de phénomènes complexes liés notamment au fonctionnement du compartiment atmosphérique. » d’après Pierre Cellier.

Les innovations techniques dans l’agriculture émettent des émissions de carbone qui polluent notre environnement.

D’années en années, la pollution de l’air est un enjeu très important pour la préservation de notre environnement et de notre santé. En effet, si les cultures, les champs, sont près de route à voie rapide l’émission de polluant créée par les voitures vont se déposer sur les cultures et les végétaux et ainsi les contaminés.

L’Agence nationale de santé publique « a estimé en 2016 son impact sanitaire à 48 000 décès prématurés par an, ce qui correspond à 9 % de la mortalité en France et à une perte d’espérance de vie à 30 ans pouvant dépasser 2 ans. »

Les directives mettent en place des normes sanitaire à respecter. Cela est obligatoire :

  • Surveiller la qualité de l’air,
  • Informer les populations sur la qualité de l’air,
  • Respecter les normes sanitaires fixées,
  • Mettre en œuvre des plans d’action dans les zones de dépassement de normes pour les respecter le plus rapidement possible.

De nombreux objectifs sont dans l’attente d’être réalisé pour diminuer l’émission de certain polluant. Par exemple, le dioxyde de soufre devrait être réduit de 55% en 2020 et de 77% en 2030.

De même que pour l’eau le bétail émet environ 40% des émission de gaz dans le monde, les engrais minéraux 16% et la combustion de biomasse et les résidus de culture environ 18% dans l’atmosphère.

Ce qui est important de retenir c’est que « la combustion de biomasse végétale est une autre source importante de polluants atmosphériques, dont le gaz carbonique, l’oxyde nitreux et les fumées. On estime que les humains sont responsables d’environ 90 % de la combustion de biomasse, surtout par les feux de forêt allumés délibérément dans le cadre du déboisement et le brûlage des pâturages et résidus de culture pour encourager la repousse et détruire l’habitat des ravageurs. »

Enfin, le réchauffement climatique est aussi une source de problèmes pour les agriculteurs, ils sont donc obligés de s’adapter en faisant évoluer leurs pratiques agricoles puisque ceci est un énorme impact pour la planète et plus particulièrement les agriculteurs. Nous nous retrouvons avec des températures beaucoup plus accrues comme des étés sec et chaud a 40°C voir plus et des hivers bien plus froid avec des températures négatives.

Innovations technologiques de notre ère 

De jours en jours les ingénieurs pensent, imaginent, proposent et produisent des technologies nouvelles pour nous faciliter la vie et éliminer le travail répétitif et ennuyeux. Cela permet, par exemple, aux agriculteurs de faire d’autres choses en même temps.

 L’entrée dans la révolution de la technologie permet donc aux agriculteurs de prendre des décisions et de surveiller la gestion de leurs stocks. L’intelligence artificielle entre dans ce domaine. En effet des drones munis de capteurs permettent maintenant de semer des engrais depuis le ciel sans l’utilisation de tracteurs et donc sans polluer l’air.

De plus, des robots sont créés pour pouvoir désherber sans utiliser de produit chimique et de carburant qui polluent l’eau de notre planète, comme nous l’avons vu plus haut.

Cette révolution met en évidence l’arrivée des big data dans le monde agricole comme des données météorologiques, les propriétés des sols et enfin la mesure de la maturité des récoltes pour savoir à quel moment cela est favorable de récolter ou bien faire d’autre approche sur leurs récoltes. Enfin, toutes les innovations du temps d’avant ont été améliorée pour ne plus avoir de conducteurs ou de personne pour les contrôler. Elles sont donc munies de capteurs et de senseurs reliés à des satellites.

De surcroît l’application de UV stimule et renforce les décences naturelles des plantes ou encore l’agro voltaïque qui permet de combiner l’agriculture et la production d’énergie solaire.

Et enfin le concept de ferme verticale se développe de plus en plus dans les villes ou la place pour les champs sont de plus en plus rare. Cela consiste a cultivé des aliments végétaux, réduire la consommation d’eau de 95%, nécessite moins de fertilisant, ne recours pas aux pesticides et permet de réaliser énormément de gain de productivité.

            Conclusion,

Les innovations techniques cherchent à réduire et à faire disparaitre la pollution dans le monde agricole. Néanmoins il n’y a pas que des innovations techniques qui sont utiles à la disparition de pollution. En effet l’utilisation de pesticides polluent nos sols et donc nos eaux. Cependant la dépollution des eaux n’est pas parfaite et certain produit chimique et polluant sont toujours dans nos eaux ce qui risques la santé des populations. L’air est aussi bien pollué par nos déplacement, en voiture, en tracteurs, en car, en avion, etc. Les carburants sont les premiers polluant de notre planète ce qui peut entrainer le réchauffement climatique. Alors de nombreuses innovations sont créées pour pouvoir limiter la diffusion de CO2 dans notre atmosphère. Certaines innovations ne sont que des hypothèses, à voir si dans un futur proche, la pollution diminuera.

Elise Schori et Valentine Lacaille

bibliographie

  • Agriculture mondiale, horizon 2015-2030: Paul Harrison, écrivain environnemental, FAO. http://www.fao.org/3/y3557f/y3557f11.htm#TopOfPage
  • L’adaptation au changement climatique, Jean-François Soussana, Thierry Caquet, Jérome Mousset, date: mars 2015. page 42-45. https://hal.inrae.fr/hal-02794802/document
  • Politiques publiques pour réduire la pollution de l’air, auteur: Conseil national de l’air date: jeudi 19 novembre 2020. https://www.ecologie.gouv.fr/politiques-publiques-reduire-pollution-lair#e0
  • Primequal, auteur: Clarisse Guiral (INRA) date: 2 juillet 2014. 
    http://www.gfpesticides.org/bdd_fichiers/9117a0b1fb4ea3a800b5215614f902009321ff17e4.pdf
  • Agro-écologie, auteur: Chambre de l’agriculture, https://chambres-agriculture.fr/recherche-innovation/agroecologie/
  • agriculture du futur, auteur: cité de l’économie. date: 1 mars 2019. https://www.youtube.com/watch?v=GEplt9E7IOg
  • comment éviter les pollutions agricoles, auteur: UFC-que choisir, date: 28 mars 2019. https://www.youtube.com/watch?v=EhrfaJZUW4s
  • le figaro, auteur: Pierre Zéau, date 10 aout 2019 https://www.lefigaro.fr/conjoncture/ces-innovations-ecologiques-qui-gagnent-du-terrain-chez-les-agriculteurs-20190810
  • polluants issus de l’agriculture, auteur FAO, date 20 juin 2018 http://www.fao.org/news/story/fr/item/1141801/icode/
  • innovation et big data dans le monde agricole, auteur: Marie- Catherine Viriot date: 5 mars 2019 https://www.forbes.fr/technologie/innovation-et-big-data-dans-le-monde-agricole/ 

5 réflexions sur « Innovation pour diminuer la pollution agricole »

  1. Un article très intéressant et très bien structuré, on peut voir le danger et les conséquences qui pourrait avoir sur notre santé que ça soit nous les humains et les animaux mais aussi l’environnement.

    Surtout que c’est nous qui faisons ça ce qui est fort dommage, le fait qu’ils essayent de trouver des solutions pour diminuer la quantité de pollution dans l’agriculture nous donne un petit espoir.

    GRINAN Maelyse

  2. Je trouve que votre article est très bien structuré et pertinent. De plus, vos images nous aide à visualiser vos propos. Vous avez bien développé votre sujet en faisant des phrases simples et compréhensibles. De plus, nous comprenons très bien les différentes menaces qui nuisent aux hommes entre les pesticides et le carbone dans l’air. Mais heureusement, les hommes cherchent des solutions aux différents problèmes en espérant que se soit assez pour sauver notre planète.

    Julie TOURNIER

  3. Sujet fascinant, il y a beaucoup à dire mais tout est claire et structuré. Le sujet est d’actualité et la thématique permet de se remettre nous même en questions sur notre vision de l’agriculture. J’aime cet article! Pensons à la planète ! 😀
    BOUVOT Zoé

  4. Un sujet très intéressant à étudier et un article de qualité ça ne pouvait rendre que cet article génial ! La problématique répond à un sujet d’actualité et permet de mettre en lumière les problèmes que nous avons encore de nos jours. Encore bravo pour ce super article !
    Victorien DECOSTER

  5. C’est un sujet très intéressant qu’il est très important d’aborder compte tenu de la crise environnementale que traverse notre société. Vous avez su transmettre les informations simplement ! Merci pour ce partage !

Les commentaires sont fermés.