Le clonage : innovation dangereuse ou progrès humain ?

Le clonage humain, fantasme des auteurs, des cinéastes et des scientifiques. En 2019 nous avons réussi pour la première fois à cloné des singes, cette prouesse ouvre des vois pour le clonage humain. Cependant ce clonage relance les débats moraux, éthiques et légaux. Alors la question se pose le clonage est-il une innovation dangereuse ou un progrès humain ?

Le clonage reproductif :

Le clonage reproductif fait naître des êtres génétiquement identiques.

Le premier animal ayant était cloné s’appelle Dolly c’est une brebis elle a était créé en 1996, ayant le même génotype que sa mère à révolutionné la perspective de cloner l’Homme. Depuis plusieurs autres animaux on était créé, en France par exemple Marguerite a était créé, le veau de 48 kilos mourra au bout de six semaines d’une septicémie. En 2001, il y a eu la naissance de Copycat, la 1 ère copie d’un chat domestique, En Italie le premier cheval cloné au monde a vu le jour en 2003, c’était une jument elle a même pu avoir un poulain. Cependant, dès l’annonce du clone « Dolly » ce sujet a donné naissance à des débats. En 2019, la police de Beijing a recruté six chiens issus du clonage, ils ont présentés à 4 mois les aptitudes d’un chien non cloné qui en avait six. Le clonage reproductif peut aussi être utilisé à des fins médicales, en effet en clonant par exemple une vache ont peut lui implanter un gène afin qu’elle produise des molécules que nous ne pouvons pas recréer en laboratoire. C’est ainsi que certain médicaments sont créés comme le médicament pour les personnes souffrant hémophilie. En France en 1997, le président de la République, à l’époque Jaque Chirac, a été l’un des premier à vouloir encadrer le clonage reproductif. Même avant cela en 1992 une politicienne c’était, inquiétée sur le sujet et avait présentée un amendement visant à interdire le clonage. Le parlement a rejeté son amendement en le qualifiant comme de la science fiction. D’après elle le clonage c’est choisir la simplicité, de la sélections de la race ce qui entraîne l’eugénisme. L’eugénisme serait pour elle du totalitarisme et mettrait donc en danger la démocratie.

Cette peur est légitime, le clonage reproductif représente des risques, outre le fait que cette technique est très coûteuse (15000€ par animal cloné) et que seulement 1 à 2% des tentatives de clonage réussissent à donner naissance à un animal,  mais parmi les 1 à 2% des clones qui naissent il y a 1 à 2% des animaux naissent avec des problèmes de santé tel que des maladies cardiaque, respiratoire, défaillance immunitaire, malformation rénale et cérébrale. De plus, imaginons que nous arrivons à créer un clone humain, il pourrait ne pas ce sentir réellement légitime par le fait qu’il est le clone de quelqu’un d’autre. Le clonage humain pourrait avoir des répercussions négatives sur la relation humaine entre autre le clonage dégraderait la relation humaine. Il faut aussi rappeler le fait que le clonage est une technique plutôt récente et que nous n’avons pas beaucoup de recule sur ses effets. Malgré les aspects négatifs du clonage reproductif, il existe un clonage qui serait intéressant à étudier : le clonage thérapeutique.

Le clonage thérapeutique

Le clonage thérapeutique lui consiste à recréer de la peau et des tissus génétiquement identiques aux donneurs qui en seront bénéficiaires.

Il est vrai que des chercheurs en génétiques, embryologie et cancérologie, travaillent dans le but de produire des organes et des tissus qui serait capable de soigner les maladies neurodégénératives tel que l’Alzheimer ou Parkinson, la leucémie, le diabète et aussi fournir de la peau pour les grand brûlés. Des chercheurs réussi à produire. Cependant les embryons ne semblent pas viables, le but de cette étude est thérapeutique.

Des cellules souches embryonnaires humaine, ce projet a était mit en place aux états unies. Ils ont utilisée la même technique que pour cloner Dolly.  Cependant, les embryons ne semblent pas viables, le but de cette étude est strictement thérapeutique. Le clonage thérapeutique n’envisage à aucun moment l’implantation dans un utérus  ce qui exclut toute possibilité de grossesse et donc de naissance d’un enfant. C’est un moyen de fabriquer des lignées de cellules ou des tissus génétiquement identiques à l’individu chez qui a été prélevée la cellule adulte d’où provient le noyau utilisé. Cette technique est encore très problématique du fait de l’extrême rareté de ces cellules souches dans les organismes adultes et des difficultés qui s’ensuivent pour les isoler et les cultiver. Les expériences animales de traitements par cellules souches embryonnaires provoquent dans un nombre de cas non négligeable des cancers. Ces pratiques, si elles étaient entreprises sur l’Homme, ou plutôt sur la femme, seraient très différentes tant par leur technique que par les règles d’éthique médicale qui seraient ainsi transgressées. Cependant, pour réalisés cette techniques il nous faut des embryons, or il ce pourrait qu’un marché aux embryons ce créer autour de femmes en situation de pauvreté.

Mais qu’en disent les lois ?

En France une loi a été rédigé afin de limiter le clonage, l’article 16-4 de la loi sur la bioéthique mise en place en 2004 concernant le clonage stipule :

« Nul ne peut porter atteinte à l’intégrité de l’espèce humaine.

Toute pratique eugénique tendant à l’organisation de la sélection des personnes est interdite.

Est interdite toute intervention ayant pour but de faire naître un enfant génétiquement identique à une autre personne vivante ou décédée.

Sans préjudice des recherches tendant à la prévention et au traitement des maladies génétiques, aucune transformation ne peut être apportée aux caractères génétiques dans le but de modifier la descendance de la personne.»

Cela signifie que toute technique manipulant les gènes qui ont pour but de choisir les caractéristiques d’une personne est interdite. Cependant l’utilisation de cette technique est autorisée pour la recherche visant à étudier et traiter des maladies.

Que peut-on en retenir ?

Le clonage reproductif semble contraire aux mentalités de la société en effet,  le clonage reproductif atteint la dignité et la dynamique de l’existence humaine. Le clonage reproductif semble sur le plan biologique, symbolique et philosophique être une rupture qui atteint gravement à la dignité de la personne.

Cependant, le clonage reproductif chez les animaux semble pouvoir apporter des éléments intéressant à la société, il faudrait cependant que ces animaux là ne souffrent pas du clonage reproductif. Il est vrais que le clonage des animaux semble aujourd’hui poser soucis de part l’état de santé des animaux dès leurs naissances. Le clonage reproductif des êtres humains est donc interdit par la loi.

Enfin, le clonage thérapeutique semble être un bon moyen de palier à des problèmes de sociétés pouvant arriver à tous. Il vise à étudier et trouver des solutions contre des maladies souvent dites incurables. Il pourrait surtout servir à révolutionner les greffes, cloner des cellules de peaux d’une personne ou même d’organes viendrais à palier contre le problème de rejets des greffes. Le clonage thérapeutique lui est autorisé pour la recherche médicale.

Le clonage est donc une innovation, qui peut s’avérer dangereuse lors qu’on parle de clonage reproductif, cependant lorsque l’on parle de clonage thérapeutique celui-ci peut s’avérer devenir un progrès humain. Il est encore en stade de recherche mais il pourrait un jour devenir l’innovation qui sauvera la vie de vos proches.

Léna Gagnot.

Bibliographie :
Corinne Bensimon “ Le père de Dolly dénonce les danger du clonage humain” libération [en ligne] 29 mars 2001 [consulté 02/01/2020]
https://www.liberation.fr/societe/2001/03/29/le-pere-de-dolly-denonce-les-dangers-du-clonage-humain_359519

Dr ANNE TEYSSÉDOU-MAIRÉ “Le premier clonage humain passe presque inaperçu…” Le quotidien du médecin [en ligne] 17/05/2013 [consulté 18/10/2019]
https://www.lequotidiendumedecin.fr/archives/le-premier-clonage-humaio.htmln-passe-presque-inapercu

Edouard Boné “Perplexité éthique devant le clonage” Persée [en ligne] 1999 [consulté 18/11/2019]
https://www.persee.fr/doc/thlou_0080-2654_1999_num_30_4_3041

France 3 “Le clonage – C’est pas sorcier” Youtube 7 septembre 2015 [consulté 05/01/2020]
https://www.youtube.com/watch?v=wlwCj0UMuIk

Henri Atlan “le “clonage” thérapeutique” Médecine/science [en ligne] 15 mai 2002 [consulté 15/11/2019]
https://www.medecinesciences.org/en/articles/medsci/full_html/2002/05/medsci2002185p635/medsci2002185p635.html

Président de la République “Code civil – Article 16-4” Legifrance.gouvfr 7 août 2004 [consulté 05/01/2020]
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=1AEEE8BA5451CA17B77761F64CC8FD51.tplgfr29s_3?cidTexte=LEGITEXT000006070721&idArticle=LEGIARTI000006419299&dateTexte=20200104&categorieLien=id#LEGIARTI000006419299

Thierry Carpentier “Clonage humain après le clonage animal ?” Paris match [Youtube] 12 juin 2016 [consulté 19/10/2019]
https://www.youtube.com/watch?v=ZqU8sYcnLLE

Valérie Fourniou “Clonage et éthique” INA FRANCE Le 2 journal de 20h 27 février 1997 [consulté 18/12/2019]
https://www.ina.fr/video/CAB97023147/clonage-et-ethique-video.html

Victor Garcia “Après le clonage réussi de deux singes, au tour de l’Homme?” L’express [en ligne] 25/01/2018 [consulté le 10/10/2019]
https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/apres-le-clonage-reussi-de-deux-singes-au-tour-de-l-homme_1979343.html

Yishuang Liu “Six chiensclonés rejoignent la police à Beijing” French people daily 22/11/2019 [consulté le 01/12/2019]
http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2019/1122/c31360-9634566.html

This entry was posted in Créativité, innovations and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Le clonage : innovation dangereuse ou progrès humain ?

  1. btsenil says:

    Cet article est très intéressant, il m’a permis d’apprendre de nombreuses choses sur le clonage qui m’était alors jusque-là inconnu. Avec cet article, on peut découvrir que le clonage pourrait révolutionner le monde médical mais cela est impossible du fait de la législation. Cependant, il aurait été préférable d’avoir une ou deux illustrations, comme par exemple Dolly.
    CATTIAU Laura

  2. btsenil says:

    Ayant récemment regardé un film de science-fiction, dont le sujet était le clonage, le titre de l’article m’a interpellé. J’ai donc voulu savoir où en étaient, actuellement, les recherches sur le clonage. Cet article m’a ainsi permis de découvrir différents aspects du clonage tout comme le point de vue de certains politiques! En sommes l’article est très riche cependant quelques illustrations auraient pu l’embellir.

    Devillers Noémie