Les innovations et l’arrivée de la bioéthique

Lorsqu’un pays est développé, le nombre d’innovations ne cessent de croître. L’innovation a pour rôle de modifier une technique ou méthode déjà existante ayant pour finalité d’augmenter l’économie. Mais parfois cette innovation a des répercussions sur d’autres domaines et plus particulièrement sur le domaine de l’éthique. Dans cet article nous allons expliquer, en quoi les récentes innovations utilisées pour la modification du génome humain peuvent-elles engendrer un problème éthique dans les pays développés ? Pour répondre à cette problématique, nous allons dans un premier temps parler des conséquences de l’arrivée de la nouvelle innovation apparu en modification génétique d’un point de vue technique et matériel pour ensuite, analyser les différents problèmes éthiques et morales apparus suite à l’émergence de l’innovation pour finalement comprendre en quoi ces problèmes moraux proviennent de l’innovation.


Les conséquences de l’arrivée de la nouvelle innovation apparu en modification génétique


Depuis 2012, une innovation majeure est apparue en modification génétique. En effet, Jennifer Doudna et Emmanuelle Charpentier, deux biochimistes de renom, ont découvert et développé une technique pouvant modifier le génome des Hommes, des autres animaux et des plantes. Cette technique se base sur une pratique peu coûteuse et simple à réaliser dans un laboratoire qui est de modifier une séquence d’ADN pour désactiver ou modifier la fonction principale d’un gène afin de changer le fonctionnement de l’organisme ; c’est l’un des outils en développement de la recherche biologique et médicale du futur.

Cette méthode à été nommée le CRISPR-Cas9. L’arrivée de cette méthode a d’abord été sujet à une première conséquence qui est la possibilité de modifier le bétail. La modification de ce bétail a permis d’après l’article traitant les OGM de Jean Génermont, d’augmenter son taux de production et donc sa rentabilité. Mais les plantes génétiquement modifiées ne sont pas la seule conséquence de produite par l’innovation qu’est le CRISPR-Cas9.

Source : https://www.alliancevita.org/2020/10/prix-nobel-pour-crispr-cas9/

Source : https://www.alliancevita.org/2020/10/prix-nobel-pour-crispr-cas9/

En effet, certains scientifiques cherchent depuis plusieurs années maintenant à appliquer cette technique dans le domaine médical. Cette nouvelle conséquence à pour but final de soigner avant la naissance, les enfants qui présentent une maladie héréditaire incurable. La troisième conséquence de cette nouvelle innovation est la possibilité de créer des animaux modifiés par l’ajout de gènes humains dans l’ADN de l’animal (au stade embryonnaire) comme le cochon pour ensuite procéder à des greffes d’organes pouvant sauver certaines personnes en attente de greffe. Cette future conséquence à été traitée lors d’un débat diffusé sur Arte parlant du projet de loi bioéthique. 

Cependant, cette technique est sujet à plusieurs polémiques. Le fait que l’on puisse modifier n’importe quel gène sans restriction peut mener à certains problèmes éthiques et théologiques.


L’émergence des problèmes éthiques et théologique 


En effet la théologie est omniprésente, du fait que la religion soit impliquée dans la totalité des sujets. Cette présence de la théologie dans un sujet comme la modification génétique entraîne des confrontations morales. Dû fait que pour les personnes religieuses il s’agit de Dieu qui a créé l’Homme et non pas l’Homme qui peut créer leurs propres enfants nommé “Bébé sur mesure”, d’après l’article de BRUNEAU Paul et MUNTER Victor. 

Ces problèmes liés à la théologie reflètent en réalité un problème éthique. 

En effet l’éthique, qui est un ensemble de conceptions morales, peut être représentée en partie par la théologie. Ce domaine qui est plus généraliste que la théologie de par son domaine d’application qui est plus large, apparaît comme un problème lorsqu’une innovation portant atteinte aux normes morales fait son apparition. L’innovation qu’est la modification du génome embryonnaire de l’Homme porte atteinte aux normes imposées, ce qui par définition pose un problème éthique. 

Source : https://www.economie.gouv.fr/apie/publications/focus-questions-ethiques-valorisation-actifs-immateriels

Source : https://www.economie.gouv.fr/apie/publications/focus-questions-ethiques-valorisation-actifs-immateriels

De plus, il est impossible d’imposer une législation dû aux différences de culture et le niveau de développement des différents pays développés.

De nos jours, des débats bioéthiques ne cessent de s’accroître car pour plusieurs personnes la modification génétique se définit par le fait de trier les embryons de manière eugénique. Alors que des spécialistes tels que médecins ou encore gynécologues démentent cela, seuls les embryons contenant une anomalie ne sont pas pris. Mais pour Dr Meryl Toledano, spécialiste en fertilité, cela ne relève pas de l’eugénisme car de nos jours les femmes enceintes constatant que leurs enfants sont atteints de trisomie on le droit d’arrêter une grossesse.

Aujourd’hui, l’ajout de gènes humains dans un embryon animal est possible, mais pas l’inverse. Ce qui permettra dans le futur à utiliser ceux-ci pour l’avancement médical, cela peut donc permettre un grand pas pour l’homme si ces techniques arrivent à terme.

 En conclusion, L’arrivée du CRISPR-Cas9, n’a dans un premier temps, pas poser de problème éthique ou peu. Les OGM (Organisme Génétiquement Modifiés) appliqués sur les plantes posaient peu de problème moral. En revanche, lorsque les scientifiques se sont rapprochés du milieu médical en observant la possibilité de modifier le génome humain, les problèmes éthiques sont fortement apparus. La possibilité de faire un animal “chimère” ou encore de provoquer un eugénisme en changeant les gènes d’un embryon humain pose un problème théologique, moral et éthique. Ces problèmes éthiques proviennent donc de la possibilité de changer les gènes d’un humain, qui par la suite serait une mutation eugénique, soit une mutation moralement et théologiquement incorrecte.

BRUILLARD Bastien & MARSOUDET Sébastien
Bibliographie : 

  • BRUNEAU Paul et MUNTER Victor. Les modifications du génome humain [en ligne], en 2020. [consulté le 20/12/2020]. Disponible sur : https://master-iesc-angers.com/les-modifications-du-genome-humain/
  • CHNEIWEISS HervéÉdition du génome : des possibilités inouïes qui posent des questions éthiques [en ligne], en 2018. [consulté le 15/12/2020]. Disponible sur :https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/edition-genome-possibilites-inouies-qui-posent-questions-ethiques
  • CCNE.  Rapport sur la question de l’éthique et de la modification génétique [en ligne], en 2019. [consulté le 11/12/2020]. Disponible sur : https://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/avis_133_-_ad_final.pdf
  • DOUCET Hubert La théologie et le développement de la bioéthique américaine. [en ligne], en 2000. [consulté le 12/12/2020]. Disponible sur : https://www.persee.fr/doc/rscir_0035-2217_2000_num_74_1_3516#rscir_0035-2217_2000_num_74_1_T1_0011_0000
  • GÉNERMONT Jean. L’amélioration des espèces domestiques : des millénaires de modifications génétiques.[en ligne], en 2003. [consulté le 18/12/2020]. Disponible sur : https://www.persee.fr/doc/raipr_0033-9075_2003_num_148_1_3836
  • GUIBET LAFAYE Caroline et PICAVET EmmanuelL’éthique médicale au risque du débat bioéthique et la réponse normative à l’innovation [en ligne], en 2010. [consulté le 10/12/2020]. Disponible sur :https://www.persee.fr/doc/phlou_0035-3841_2010_num_108_4_8150#phlou_0035-3841_2010_num_108_4_T1_0699_0000
  • HEGGIE Jon :que penser de la modification du génome humain ? [en ligne], en 2019. [consulté le 18/12/2020]. Disponible sur https://www.nationalgeographic.fr/sciences/2019/05/que-penser-de-la-modification-du-genome-humain
  •  RENAUD Dély. Projet de loi bioéthique : allons-nous vers une révolution génétique ? – 28 minutes – ARTE[en ligne], en 2020. [consulté le 27/12/2020]. Disponible sur https://www.youtube.com/watch?v=8soxAx32Ukg&t=272s :

 

 

 

2 réflexions sur « Les innovations et l’arrivée de la bioéthique »

  1. Je trouve que votre sujet et très intéressant et il est bien structuré. On voit bien que les réponses aux deux parties du blog sont complète et que tout est bien expliqué. Et le contenu du texte répond bien à la problématique. Bravo pour cet article!

    Théo Heidet

  2. Article intéressant qui traite de génie génétique et des questions éthiques qu’il soulève. L’article reprend des thématiques sur lesquelles nous avions travaillé avec Emma, il s’appuie d’ailleurs sur certains documents communs. Il évoque cependant une question nouvelle : la question théologique de l’innovation génétique, sujet particulièrement d’actualité ! Merci pour ce partage !

Les commentaires sont fermés.