Les jeunes français ont-ils un besoin de se différencier par leur propre langage ?

Le langage est une capacité d’exprimer une pensée et de communiquer à l’aide de parole ou de gestes avec les personnes qui nous entourent. Le langage est important dans la société mais il contribue à unir ou à diviser la population. L’union est importante pour pouvoir vivre ensemble, communiquer et transmettre ses traditions. La division de la société permet de renforcer la diversité des langages pour définir un facteur culturel. Les hommes sont donc à la fois unis et divisés. Cette division est visible principalement entre les jeunes (pré-adolescent, adolescent, « jeune adulte ») et les adultes dans leur langage.

Un langage spécifique aux jeunes ?

Le langage chez jeunes,  est une manière de communiquer pour que ces derniers puissent construire leurs identités et leurs appartenances. A l’heure des études actuelles, il n’est pas possible de se prononcer sur l’existence de ce langage, puisque ce langage est trop récent. En effet, ce ne serait qu’un ensemble de rituels, de pratiques et de symboles par lequel passe tous les jeunes. Cependant, ce langage dépend en grande partie des lieux où il est mis en œuvre et de la situation dans lequel il est utilisé, il est donc différent d’un lieu à un autre et d’une situation à une autre.

Un ancien langage qui évolue

Les jeunes ont toujours parlé un langage qui leur est propre. Seulement ce langage évolue dans le temps, ce changement a lieu dans tous les types de langage. Les facteurs d’évolution sont :

  • les études plus poussées que par le passé,
  • les difficultés sociales,
  • les enjeux du moment,
  • l’état d’esprit des jeunes,
  • l’influence d’autres cultures, en particulier de la culture anglicisme,
  • l’arrivée des nouvelles technologies: l’arrivée d’internet et du téléphone portable a obligé les adolescents à les utiliser pour ce faire une place dans le monde juvénile,
  • l’arrivée précoce de la maturité et de l’arrivée tardive des responsabilités.

Types de langage principalement utilisés

Le langage SMS est né avec l’arrivée des téléphones portables « classique » (téléphone possédant le mode de saisie ABC). Ce langage possède beaucoup de variables : âge de l’émetteur et du récepteur, degré de scolarité, milieu socioculturel… Le langage SMS utilise principalement 3 typologies : la phonétique, les abréviations et les émoticons.

Le verlan est un jeu pratiqué principalement par les enfants et les adolescents de tous générations qui consiste à inverser les syllabes. Le verlan posséderait 4 distinctes possibles : un argot de la cour d’école, un procédé formel qui est inscrit dans une tradition des jeunes, une subversion ou une affirmation. (pour plus d’information consulté cette page : https://www.persee.fr/doc/mots_0243-6450_1984_num_8_1_1145)

Un langage empreinté et modifié

Le langage des jeunes est un langage qui possède beaucoup d’emprunt à la société auquel il vit. Les expressions utilisées dans ce langage sont lancées souvent par des publicités ou des films, il aurait aussi une influence des aînés qui intervient pour corriger le langage et ainsi permettre son évolution. Dans le vocabulaire utilisé par les jeunes, il y a beaucoup de verlan.

Un langage compris par quelques autres générations mais rejeté par d’autre

Les jeunes actuelles peuvent être compris dans leur propre langage, s’il parle avec des générations qui leur sont proches et auquel il y a des emprunts directs de vocabulaire.

De nos jours, le langage des jeunes est considéré comme un folklore linguistique qui est impure et « condamnable » d’un point de vue linguistique car ce langage est trop différent du langage perçu pur et parfait, le langage académique. Cette condamnation n’a pas toujours existé, dans les années 1980, le langage des jeunes était perçu comme très « convenable ». Les jeunes doivent souvent « traduire » ce qu’ils disent s’il parle avec des générations différentes pour qu’il puissent les comprendre.

Conclusion

Les jeunes n’ont pas ce « besoin » de se différencier on l’a vu à travers tous ces exemples, c’est juste que le temps passe la société évolue, et de nouvelles technologies apparaissent. Les jeunes vivent avec leur temps ont leur demande de plus en plus de choses dans un temps moindres. Ils ont donc dû s’adapter créer de nouvelles langues pour communiquer rapidement tout en étant compris par leurs interlocuteurs. Malgré tout, une partie de la population reste convaincue que ces jeunes déforment et abîment la langue de Molières or celle-ci reste inchangée. Cette jeunesse est totalement capable de s’adresser correctement à des personnes adultes, comme lors des cours. Une fois ceci fait, lors qu’ils retrouvent leurs amis, ils reprennent leur jargon, car c’est comme-cela qu’ils s’identifient et qu’ils créent des liens. Est-ce que nous aussi dans quelques années nous seront totalement dépassés par la langue de nos enfants ? Car nous savons que la technologie va rapidement se développer, les téléphones vont devenir des objets de communication toujours plus puissants et de nouveaux langages vont apparaître.

DE FRANCESCHI Elsa

DECOL Laurine

Bibliographie :

  1. Bachmann Christian, Basier Luc. Le verlan : argot d’école ou langue des Keums ?. In: Mots, n°8, mars 1984. Numéro spécial. L’Autre, l’Etranger, présence et exclusion dans le discours. pp. 169-187
  2. Boyer Henri – Le français des jeunes vécu/vu par les étudiants – Cairn – Cairn – 01.06.2008 – mise à jour 20.12.2019 – [consulté le 28.12.2019]  – https://www.cairn.info/
  3. Devedjian Patrick – Vidéo : Patrick Devedjian sur le langage des jeunes – INA – Les trois vérités – publié le 25.07.1973 – mise à jour 28.12.2019 – [consulté le 28.12.2019]  – https://www.ina.fr/
  4. Fairon Cédrick et Klein Jean René – Les écritures et graphies inventives des SMS face aux graphies normées – Cairn – Cairn – 09.11.2010 – mise à jour 20.12.2019 – [consulté le 28.12.2019]  – https://www.cairn.info/ 
  5. Hérold Marion –  Petites manies lexicales dans l’air du temps – Le Monde – Le Monde – 09.08.2019 – mise à jour 20.12.2019 – [consulté le 28.12.2019]  – https://www.lemonde.fr/ 
  6. Lamizet Bernard – Y a-t-il un “parler jeune” ? – Cairn – Cairn – 08.12.2013 – mise à jour 20.12.2019 – [consulté le 28.12.2019]  – https://www.cairn.info/
  7. Longeart Maryvonne – Le langage contribue-t-il à unir ou à diviser les hommes ? – PhiloSophie – Académie de Grenoble – mise à jour :  10.12.19 – [consulté le 28.12.2019] – http://www.ac-grenoble.fr/
  8. Metton-Gayon Céline. Les adolescents, leur téléphone et Internet. Tu viens sur MSN ? Paris : L’Harmattan, 2009. pp. 5- 202. (Débats Jeunesses, 24)
  9. Nadeau Jean-Benoît – A tous les déclinistes de la langue française – L’actualité – L’actualité – 6.12.2019 – mise à jour 28.12.2019  – [consulté le 28.12.2019] – https://lactualite.com/
  10. Vidéo : 1983 : Comment parlent les lycéens – Youtube – INA – publié le 27/10/1983 – mise à jour 28.12.2019 – [consulté le 28.12.2019] – https://www.youtube.com/