Catégories
Consommer autrement

La consommation éco-responsable ? Une solution ? Pourquoi ?

Pour commencer

De nos jours, nous vivons dans une société où notre modèle économique est dominé par la volonté d’augmenter les volumes de production et les volumes de consommation. De plus, l’économie mondiale repose sur le pétrole, ce qui pose problème car c’est une énergie non renouvelable. Ainsi, les experts et les agences environnementales essaient de repenser notre mode de production et de consommation. Ils incitent les citoyens à réaliser de plus en plus d’action écoresponsable. Mais qu’est-ce que la consommation éco-responsable ? La consommation responsable consiste à consommer en conscience, c’est-à-dire bien choisir son mode de consommation dans le but de respecter au maximum l’environnement. Ce mode de consommation est basé sur 3 piliers du développement durable, c’est à dire le respect de la planète, bénéfique d’un point de vue économique et avantageuse pour la santé et la société. Et peu à peu, il y a une prise de conscience des citoyens sur les ravages de l’hyper consommation. En effet, la production de toutes sortes de produits a un effet néfaste sur l’environnement alors réduire sa consommation ou consommer de façon responsable réduirait la pollution de l’environnement. Nous verrons dans un premier temps le point de vue des citoyens puis celui des agences environnementales et des experts. Enfin nous verrons les exemples d’entreprises qui changent leur mode de production pour avoir un impact environnemental plus faible.

Photo de Tom Fisk provenant de Pexel

En France, les 3/4 des importations et exportations sont font par voies maritimes. Les navires français transportent annuellement plus de 300 millions de tonnes de marchandises. La pollution d’un seul cargo équivaut à environ 50 millions de voitures dans les cas où la teneur en soufre est encore de 3,5 %

Et les citoyens ? Que pensent-ils de la consommation écoresponsable ?

Depuis quelques années, il y a une vraie prise de conscience des citoyens, d’après Catherine Vincent, ils sont 77% à déclarer préférer utiliser un produit plutôt que de le posséder et 62% à acheter des vêtements d’occasions, une étude montre que les français achètent de moins en moins de biens matériels. 

Selon l’Obsoco, une partie des français aspire à consommer mieux. Les Français ont de plus en plus tendance à recourir à des produits locaux et bio, ou à des produits d’occasions. D’après ces chiffres on peut percevoir une volonté chez les français de consommer mieux. En effet, les citoyens ont de plus en plus conscience que ce qu’ils achètent ont un impact sur l’environnement et leur santé, on voit aussi apparaître une défiance des citoyens envers les lobbies.

 Cette prise de conscience est aussi dû à une éducation plus « éco responsable ». Depuis les années 2000 le ministère de l’éducation développe l’éducation au changement climatique dans les collèges et lycées par exemple avec la création des éco-délégués depuis 2019. Et donc la question de la consommation éco-responsable se pose et crée des débats dans les salles de classe. L’éducation à l’écologie et au respect de l’environnement peut aussi être enseignée dans les entreprises. Par exemple à Cholet un fabricant de pneu sensibilise ses salariés sur ces enjeux. Ces initiatives favorisent la prise de conscience des citoyens et permettent à terme une augmentation de la consommation éco-responsable. 

Même si la consommation responsable progresse, les français ne veulent pas endosser l’effort du développement durable seul. Il attendent que chacun assume son rôle, chacun peut individuellement changer son mode de consommation mais les institutions et les entreprises doivent aussi faire leur part de travail. Dans le mode de consommation des français, il y a plusieurs critères comme le respect du bien-être animal, leur propre santé, l’impact environnemental, les conditions et la rémunération des producteurs. Ainsi 69% des français considèrent le bien-être animal dans leurs décisions d’achats. De plus, de nombreux français préfèrent consommer autant mais mieux et même moins mais mieux. Ils sont également nombreux à privilégier les circuits et les produits bio. Enfin les consommateurs français peuvent faire changer les entreprises en réclamant des produits plus éco-responsables. Par exemple, c’est le cas de l’entreprise McDonald’s qui a créé un burger végétarien à la suite de demandes des consommateurs. 

Photo de Anete Lusina venant de pexels

Petit à petit le gouvernement et les collectivités territoriales se mettent à inciter les citoyens à recycler, à réparer, de plus en plus de pub incite à manger mieux comme depuis quelques années déjà, “manger 5 fruits et légumes par jour”. Par exemple, la collectivité de l ‘intercommunalité Est Ensemble, en Seine-Saint-Denis, va lancer la première convention citoyenne locale pour la transition écologique. Elle a pour but de créer un électrochoc au niveau de la population mais aussi de regarder les problèmes en face. D’après eux les villes sont 70%  des émissions de gaz et donc 70% de solution aux problèmes climatiques. Il propose des solutions comme travailler sur le recyclage massif des déchets. 

Le point de vue des experts et agence environnementales

Le GIEC, qui est un groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, a révélé que l’élevage et notre consommation de produits d’origine animale, notamment celle de ruminants (bœuf et agneau), est un des facteurs les plus importants de la crise climatique. Les Européens et les Américains, pour éviter des dommages environnementaux catastrophiques et irréversibles, devraient en moyenne réduire leur consommation de viande de 90 %, et celle de produits laitiers de 60 %.

Depuis les années 1990, on observe un intérêt renouvelé des institutions publiques pour la sphère de la consommation, afin d’en éliminer les effets jugés négatifs. A l’aide d’initiatives et de projets engagés, ils cherchent à faire prendre conscience au individue de la nécessité d’adapter ces habitude de consommation. Depuis quelques années, l’Éducation National s’implique de plus en plus dans l’éducation des plus jeunes sur le changement climatique et ses solutions par des interventions d’associations pour l’écologie et par leurs professeurs qui doivent recevoir des connaissances nécessaires pour l’enseigner. 

Selon l’ADEME (Agence de la transition écologique), il faudrait mieux connaître les impacts et les produits plus respectueux de l’environnement pour agir sur les modes de production et de consommation. Notre modèle économique est dominé par le fait de vouloir augmenter les volumes de consommations et les volumes de production. Mais de plus en plus les consommateurs prennent conscience de la crise climatique et préfèrent acheter des produits de qualités avec de meilleures performances environnementales ce qui fait évoluer nos pratiques de consommation vers plus de durabilité

Les exemples des entreprises qui changent leur mode de production.

De nos jours, il y a de nombreuses entreprises qui se créent avec pour seul but, le recyclage. l’entreprise Dumpster Diving Mama et un label connu pour revendre des produits trouvés dans les poubelles des magasins. D’autres déjà existantes se renouvellent en faisant des innovation verte et écologique comme les montre solaire de Cartier.

Une entreprise en Meurthe et Moselle achète des rouleaux de papiers recyclés pour en faire des flocons qui servent à caler les produits qui doivent voyager. Ainsi ça prend moins de place et c’est donc plus facile et moins cher à transporter.

En résumé

Pour conclure nous voyons que l’écologie et la consommation éco-responsable est devenue omniprésente dans nos vies. Nous apprenons à vivre et consommer écologiquement et nous éduquons les plus jeunes à une consommation éco-responsable et vivre écologiquement. De plus en plus les entreprises s’adaptent, créent de nouvelles technologies vertes et innovation écologique. Les consommateurs s’orientent de plus en plus à acheter des produits recyclés, d’occasion et durables pour moins consommer. Les villes et collectivités travaillent sur des solutions comme la création d’espaces verts.

Il y a une vraie prise de conscience chez les consommateurs, les français ont en effet de plus en plus conscience que ce qu’ils achètent ont un impact sur leur santé et sur l’environnement. et donc qu’ils peuvent modifier cet impact en achetant des produits plus éco-responsables. La consommation de produits peu importe le domaine et donc la production des produits polluent énormément notre planète. Acheter des produits éco-responsables, faire réparer, les produits de seconde main sont autant de solutions aux problèmes climatiques.  

Bibliographie :

L’ADEME Grand Est. (Agence de la transition écologique). Limiter les impacts par nos choix de consommation. https://grand-est.ademe.fr/expertises/consommer-autrement/comportements-eco-responsables/limiter-les-impacts-par-nos-choix-de-consommation

Ceerd, centre ressource du développement durable (association à but non lucratif) [en ligne]   http://www.cerdd.org/Parcours-thematiques/Changement-climatique/Production-consommation-responsables

L’Est Républicain (journal)  « Il n’y a pas de solution sans éducation » https://nouveau.europresse.com/Link/U032720T_1/news%c2%b720211117%c2%b7ERP%c2%b7ac2bfe9c484b4780abc743748c6ce386

Madame Figaro : Ecologie 30 idées pour agir https://nouveau.europresse.com/Link/U032720T_1/news%c2%b720211126%c2%b7LFB%c2%b7902%c3%9720%c3%9723384796854

L’Humanité : Les villes représentent 70 % des solutions https://nouveau.europresse.com/Link/U032720T_1/news%c2%b720201223%c2%b7HU%c2%b7460894

Lucie Moy : Sensibiliser au réchauffement climatique, à ses causes… https://nouveau.europresse.com/Link/U032720T_1/news%c2%b720201005%c2%b7OF%c2%b7613a92de-066e-11eb-811d-56b219be1267

Yannick Rumpala. La « consommation durable » comme nouvelle phase d’une gouvernementalisation de la consommation. https://www.cairn.info/revue-francaise-de-science-politique-2009-5-page-967.htmSee?contenu=resume

Catherine Vincent. Consommer mieux, une philosophie de vie. Le Monde https://0251202w.esidoc.fr/document/id_mmf2019_489226.html

Catherine Vincent et interview d’Emilie Hache. Vous ne prendrez pas le réchauffement climatique comme une fatalité. Le Monde https://0251202w.esidoc.fr/document/id_0251202w_40020.html

Catherine Vincent et interview de Jonathan Safran Foer. Jonathan Safran Foer « Il nous faut devenir des gens qui ne volent rien à la planète ». Le Monde https://0251202w.esidoc.fr/document/id_0251202w_33410.html

Le Monde : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/11/14/un-cargo-pollue-t-il-autant-que-toutes-les-voitures-francaises_5383604_4355770.html

Thomas CHAPUIS et Mattéo RAVIER

2 réponses sur « La consommation éco-responsable ? Une solution ? Pourquoi ? »

Bonjour,
Après la lecture de votre blog, j’ai été impressionné quant à la qualité des informations que vous nous présentez. De plus vos sources sont pertinentes, ce qui rends votre travaille d’autant plus intéressant.
Ce qui me plait dans votre sujet, c’est qu’il soit très actuel. C’est donc un plaisir de lire des choses qui nous concernent directement.
L’article est clair, bien écrit, et expose bien les différents piliers de la consommation éco-responsable. Bravo !

Valentine VIEILLE

Bonsoir,
Vous me laissez là, chère madame, très émue par votre commentaire, je vous remercie pour la joie que vous me procurez. Et merci encore pour ce commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.